Trucs & Astuces

Énergie et permis d’urbanisme : petit tour de Belgique

La Flandre renforce sa législation en matière de performance énergétique globale des habitations, le « niveau E ». Ce chiffre donne une idée de la consommation d’énergie de l’habitation. Plus il est bas, moins la maison a besoin d’énergie pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire et l’alimentation électrique. La Flandre entend passer de E-60 à E-50. En d’autres termes, les nouvelles habitations devront encore être plus éco-énergétiques. Afin de satisfaire aux exigences plus sévères, il conviendra de consentir des investissements plus importants qui induiront une augmentation des frais de construction. Mais c’est un moindre mal, car cela ne peut qu’améliorer notre avenir.

La réglementation sur la Performance Énergétique des Bâtiments

En Wallonie, tous les travaux de construction, reconstruction et transformation nécessitant un permis d’urbanisme sont soumis à la réglementation sur la Performance Énergétique des Bâtiments (PEB). Le certificat PEB consiste à évaluer cette performance de manière globale et selon une méthode de calcul définie et s’applique aux bâtiments résidentiels existants, aux maisons unifamiliales et aux appartements neufs. Il doit accompagner toute demande de permis d’urbanisme pour une nouvelle construction.

Il prend en compte 5 indicateurs spécifiques – les besoins en chaleur (isolation, étanchéité, etc.), la performance des installations de chauffage et d’eau chaude sanitaire, l’éventuel système de ventilation, l’utilisation éventuelle d’énergies renouvelables – et 2 indicateurs de consommation – totale et spécifique. Pour tout complément d’information sur la réglementation PEB, nous invitons les particuliers à prendre contact avec les Guichets de l’Énergie.

La Région de Bruxelles-Capitale applique également une réglementation environnementale relative à la Performance Énergétique des Bâtiments (PEB) qui est destinée à réduire la consommation d’énergie des bâtiments en améliorant leur climat intérieur. Les exigences de PEB s’appliquent à des projets soumis à un permis d’urbanisme. Elles varient en fonction de la nature, de l’objet et de l’affectation des travaux.

Efficacité énergétique ? Optez pour une maison QNE ou une maison passive !

Si vous souhaitez investir de manière durable dans une maison éco-énergétique, la meilleure solution à long terme consiste en une maison quasi (ou presque) neutre en énergie, une maison QNE, voire une maison passive. L’investissement consenti sera rapidement récupéré compte tenu de la baisse de votre facture d’énergie. C’est l’avenir en marche, sans compter que votre maison QNE ou passive est une plus-value en soi. Par ailleurs, les différentes autorités prévoient également des primes et des avantages financiers pour ceux qui franchissent le pas de quelque manière que ce soit : ventilation, isolation des murs et du toit, chauffage, fenêtres et portes isolantes…

Cependant, pour être reconnue maison QNE (ou PNE) en Flandre, la maison doit présenter un niveau E inférieur à 30. Bruxelles et la Wallonie appliquent quant à elles, respectivement en 2015 et en 2017, la norme « maison passive ». Mais comment y arriver ? Les solutions de Deceuninck seront d’une aide très précieuse. Informez-vous auprès de nos spécialistes des possibilités actuelles des portes et fenêtres hautement isolantes et participez ainsi personnellement à un avenir plus éco-énergétique.