Prime & subsides

Le nouveau visage des primes de la Région wallonne en 2015

Depuis le 1er avril 2015, il y a du nouveau dans les primes énergie et rénovation en Région wallonne. Le nouveau régime d’aide a été instauré pour simplifier la procédure existante qui comptait environ 60 primes différentes. Pour plus de clarté et de facilité, les primes sont maintenant divisées en deux catégories : les primes énergie et les primes à la rénovation. Nous vous livrons, dans cet article, un compte-rendu des changements entrés en vigueur.

Pourquoi un nouveau système de primes ?

Le nouveau régime a été conçu pour offrir plus de transparence et de lisibilité aux ménages dans la jungle des primes qui comptait auparavant pas moins de 60 primes différentes avec des taux d’intervention différents. Le nouveau système se base sur des seuils de revenus (allant de 21.900 à 93.000 euros) pour majorer les primes en fonction des revenus. Il vise, ainsi, à favoriser davantage les bas revenus et la classe moyenne. La Région wallonne prévoit également une majoration de 5.000 euros par enfant à charge. Enfin, si le budget annuel attribué aux primes est passé de 65.000 à 40.000 euros, cette réduction permet, en contrepartie, à la Région wallonne d’injecter 25 millions d’euros supplémentaires dans les systèmes de prêt à taux zéro comme l’Ecopack.

Deux catégories de primes

Le nombre de primes ayant été revu à la baisse, il faut désormais tenir compte de deux catégories : les primes énergie et les primes à la rénovation.

Primes énergie

  • Isolation : isolation thermique du toit, des murs ou du sol.
  • Installation de systèmes de chauffage et/ou d’eau chaude : chaudière au gaz naturel à condensation, pompe à chaleur, chaudière biomasse, chauffe-eau solaire,…
  • Audit énergétique.

Primes à la rénovation

  • Rénovation de toiture : revêtement de toit, charpente et collecte des eaux.
  • Salubrité, assèchement et stabilité des murs et sols.
  • Installation électrique.
  • Menuiseries extérieures.

Afin de pouvoir en bénéficier, le bien doit être occupé personnellement et les primes ne sont accordées que si le bien est affecté au logement depuis au moins 20 ans. Vos revenus nets imposables ne peuvent dépasser 93.000 euros, ce qui profite à une grande majorité de la population wallonne. Enfin, sachez que les primes énergie et rénovation ne dépasseront pas 70% du montant total de votre facture. Les ménages peuvent toutefois bénéficier d’une majoration supplémentaire s’ils effectuent plusieurs travaux éconergétiques.

Comment procéder ?

Si vous avez effectué des travaux et souhaitez bénéficier des primes énergie ou des primes à la rénovation, vous devez introduire votre demande préalable à l’administration wallonne. Après réception de votre facture pour les travaux, vous disposez de quatre mois pour envoyer votre demande de prime. Pour les primes à la rénovation, vous devez prévoir le passage préalable d’un estimateur public.