Prime & subsides

De nouvelles primes énergie pour votre habitation

Annemie Turtelboom, ministre flamande de l’Énergie, a introduit quelques mesures pour diminuer la consommation d’énergie des habitations existantes. De nouvelles primes énergie jouent un rôle important dans ce plan. Ce 1er novembre 2015, une nouvelle prime à la rénovation est notamment entrée en vigueur. À partir de cette date, le propriétaire d’une maison en Flandre doit rentrer deux demandes. De plus, la prime à la rénovation a été revue.

Mécanisme de soutien pour la réformation de l’énergie renouvelable

Annemie Turtelboom compte bien faire baisser la consommation d’énergie des habitations existantes en Flandre. Mais comment? Paradoxalement, en diminuant le nombre de primes. Cela vaut surtout pour les isolations de toit et les vitrages à haut rendement. Selon la ministre Turtelboom, les primes doivent motiver les propriétaires à prévoir un investissement pour l’économie d’énergie. Mais si la prime se prolonge sur quelques années, il n’y a aucune raison de se décider rapidement. Une prime qui ne dure qu’un certain temps accélérera la prise de décision du propriétaire pour investir dans l’économie d’énergie.

De plus, Annemie Turtelboom veut que le soutien pour les panneaux solaires, les éoliennes et autres énergies vertes se déroule autrement dans le futur. La ministre flamande veut soutenir les particuliers et les entreprises à partir du moment où ils placent une installation et ne paient plus l’énergie produite les années suivantes.

Il est donc conseillé de prévoir des mesures d’économie d’énergie. Vous avez un vitrage simple ou un double vitrage ancien ? Investissez alors dans du vitrage à haut rendement. Même chose pour la menuiserie extérieure : les vieilles portes et fenêtres sont à remplacer par de nouveaux profilés qui isolent mieux et sont plus résistants.

Renouvellement de la prime de rénovation

Pour bénéficier de la nouvelle prime à la rénovation, le gouvernement flamand impose de nouvelles conditions. Pour rentrer dans les conditions, l’habitation doit avoir au moins 25 ans et salaire du ménage ne peut pas dépasser certaines limites. Les cohabitants légaux et couples mariés ne doivent ainsi pas gagner plus de58.050 euros par an, auxquels on ajoute 3.260 euros par enfant. Vous êtes célibataire, sans enfant ? La limite salariale pour pouvoir bénéficier de la prime à la rénovation a été fixée à 40.640 euros par an.

À partir du 1er novembre, les travaux de rénovation qui rentrent en considération seront répartis en 4 groupes et non plus en 6 groupes comme auparavant :

  • Éléments structurels de l’habitation (fondations, murs, escaliers et plancher de support)
  • Travaux de toiture (revêtement du toit, gouttières et tuyaux d’évacuation)
  • Travaux de menuiserie extérieure (fenêtres et portes extérieures)
  • Installations techniques (gaz, chauffage central, électricité et sanitaires)

Pour de plus amples informations, rendez-vous ici.