Nouvelles

Tendance en Belgique : construire moins, rénover plus

Construire reste le grand rêve des Belges, réputés pour avoir « une brique dans le ventre ». Mais le prix toujours croissant des terrains incite nos compatriotes à trouver des alternatives plus économiques, telles que la rénovation. C’est du moins ce que rapporte une étude des Maisons Blavier. Une évolution que Joke Schauvliege, ministre flamande de l’Aménagement du territoire, encourage. 

Construire, un rêve parfois inaccessible

Bien que la moitié des Belges rêve de construire, ils sont pourtant 75 % à acheter une maison existante à rénover. Plus de la moitié déclare que leurs plans de constructions initiaux ne sont pas réalisables. Les principales raisons évoquées sont l’absence d’incitants publics (65 %) et le prix des terrains (44 %). La jeune génération s’attend à peu de soutien des pouvoirs publics, ce qui contraste avec les générations précédentes.

Do It Yourself

Les projets de rénovations sont privilégiés pour des raisons budgétaires évidentes. Un projet de rénovation permet de ventiler différents postes de dépenses dans le temps. Et même de réaliser plusieurs travaux soi-même. Le charme de nombreuses habitations existantes arrive en troisième position des raisons invoquées.

Stop au béton en 2050

La ministre flamande souhaite que la Flandre évolue étape par étape pour devenir une région où la superficie bâtie totale n’augmente plus. Concrètement, cela signifie que chaque nouvelle construction devra être compensée par un espace non bâti. « Trop d’espaces verts sont sacrifiés » explique-t-elle. Cette tendance doit s’inverser.

Astuce : vous souhaitez rénover votre habitation avec de nouvelles portes et fenêtres ? N’hésitez pas à demander un devis ou contacter l’un de nos revendeurs. Vous pouvez également consulter notre brochure gratuite pour plus d’informations.