Deceuninck recycle les châssis usagés et boucle la boucle

Deceuninck recycling

Deceuninck a inauguré sa nouvelle unité de recyclage à Dixmude (Belgique), à côté du site existant de production de PVC (105 000 tonnes/an). L’investissement de 3 millions d’euros porte sur une installation de recyclage du PVC rigide à la fois post-industrie et post-consommation. Avec une capacité de 20 000 tonnes à Dixmude, Deceuninck devient le leader du recyclage de PVC rigide dans le Benelux.



Deceuninck recycle 100 % des matériaux dans de nouveaux systèmes de fenêtres et produits pour le bâtiment. Deceuninck avait déjà conçu des produits entièrement recyclables il y a 50 ans. Aujourd’hui, il boucle la boucle.

Tom Debusschere, CEO :

« Cette nouvelle activité s’inscrit dans la vision stratégique globale du groupe que nous avons mise en oeuvre en 2009. Nous l’appelons « Building a sustainable home » et nous la fondons sur 3 piliers : Innovation, Ecology, Design.

Il était donc de notre devoir d’investir dans le recyclage. Jusqu’ici, des partenaires extérieurs s’en chargeaient pour nous. Mais nous avons développé un centre de compétences en interne, à côté de notre site existant de compoundage de PVC. Nous sommes convaincus que cet investissement de 3 millions d’euros est bénéfique pour tout le monde. Pour nous, il sera rentable en l’espace de 3 ans.

Les fenêtres à simple vitrage en PVC installées à la fin des années 1960 et durant les années 1970 sont remplacées à présent par du double, voire du triple vitrage, offrant une bien meilleure isolation. Comme la pénétration du PVC sur le marché des châssis a vraiment démarré dans les années 1980, nous prévoyons une hausse de la quantité de PVC post-consommation dans les années à venir.

Le PVC est un matériau de valeur. Il ne devrait pas finir dans une décharge ou un incinérateur. Les anciennes fenêtres remplacées peuvent être renvoyées à Deceuninck en vue d’être recyclées. Pour la collecte et le transport, nous coopérons avec des sociétés publiques et privées spécialisées dans le traitement des déchets, des constructeurs, des fabricants de châssis et des poseurs dans un rayon de 500 km, couvrant ainsi le nord de la France et l’Allemagne de l’Ouest. Nous invitons tous les partenaires à renvoyer leur PVC rigide postconsommation pour le recycler à Dixmude. Nous prévoyons que la capacité maximale d’utilisation de 20 000 tonnes sera atteinte d’ici à 2016.
La matière première la plus écologique est celle que l’on ne consomme pas. Aujourd’hui, pour notre 75e anniversaire, Deceuninck boucle la boucle. »

Charte de Développement Durable depuis 1999

Les sites de production Deceuninck à Gits et Dixmude sont propriétaires de la charte de développement durable. Avec la Charte de développement durable, la province de Flandre-Occidentale veut s’assurer que la durabilité ne reste pas lettre morte. Les signataires de la charte s’engagent à travailler sur un plan d’action concret autour de différents thèmes. Les champs d’action de l’amélioration durable s’articulent autour de l’environnement, la société (aspect social) et l’économie.



Des décennies d’engagement dans le développement durable

Fondée en 1937, la société Deceuninck célèbre cette année son 75e anniversaire. En 1960, l’entreprise lance l’extrusion de profilés de volet roulant et de bardage. En 1967, Deceuninck est l’un des premiers groupes en Europe à concevoir et à extruder des profilés pour des châssis en PVC Dès le départ, le business model intègre le recyclage des déchets de PVC issus de la production. Dans les années 1980, Deceuninck lance, en collaboration avec des partenaires extérieurs, la collecte et le recyclage des chutes de la production de châssis.

En 2000, Deceuninck est un des pères fondateurs de l’EPPA, la fédération sectorielle européenne chargée d’aider ses membres à réaliser l’engagement industriel volontaire de l’industrie, Vinyl 2010. Cet engagement prévoit le recyclage de 200 000 tonnes de PVC postconsommation à l’horizon 2010. L’industrie remplit largement son engagement en atteignant le niveau de 260 000 tonnes.

VinylPlus, le successeur de Vinyl2010, fixe un objectif de recyclage de 800 000 tonnes par an à l’horizon 2020. La Commission européenne privilégie les engagements volontaires à la régulation et encourage les autres industries à lancer des initiatives similaires. Le Secrétaire général des Nations unies, Ban-Ki Moon, salue VinylPlus à la conférence des Nations unies « Rio+20 » sur le développement durable. L’industrie du PVC exerce un leadership exemplaire.

Boucler la boucle en fabriquant de nouveaux produits à partir de matériel recyclé

Depuis 25 ans, Deceuninck crée des produits et met au point des processus visant à utiliser chaque kg de PVC recyclé disponible. Les tablettes et les profilés de revêtement sont revêtus d’un film décoratif. La ligne de revêtement « Beebo » est lancée en 2004. Les architectes d’intérieur la voient comme une véritable ligne de produits durables puisqu’il s’agit d’un matériau de base recyclé revêtu d’un film décoratif. La barrière antibruit « Cyclefoam » est conçue et lancée en 2004. On en retrouve à présent des références multiples le long des autoroutes européennes, des lignes de T.G.V. et des aéroports.

Certification EuCertPlast

Depuis la semaine dernière, Deceuninck Recycling est certifié EuCertplast, un programme européen de certification des recycleurs de déchets de plastique post-consommation. Deceuninck est l’un des premiers recycleurs de PVC à obtenir la certification EuCertplast. Dans la synthèse du rapport, les auditeurs déclarent : « … Nous avons été impressionnés par certains systèmes remarquablement bien développés, comme le système de traçabilité depuis l’arrivage des déchets jusqu’au produit recyclé, les programmes de formation pour le personnel et le management, le système d’information interne (DEPLIS), l’équipement technique et la propreté du site. C’est tout à fait exceptionnel dans le monde des recycleurs de déchets PVC »

Innovation durable : isolation maximale, matériau minimal. Et 100 % recyclable

Le PVC est un matériau très durable, exigeant peu d’entretien. Les fenêtres installées aujourd’hui peuvent durer au moins 50 ans. Les châssis en PVC offrent le meilleur rapport qualité-prix au niveau de l’isolation : un ménage peut économiser jusqu’à 50 000 litres de mazout de chauffage (*) en les installant. Deceuninck focalise ses efforts d’innovation sur la recherche de l’isolation la plus élevée pour la consommation de matériau la plus basse. Ainsi, la fenêtre Zendow#neo récemment lancée, avec des profils renforcés à la fibre de verre, atteint des normes d’isolation de maison passive avec 40 % de poids en moins. L’unité de recyclage de Dixmude dispose de la technologie permettant de recycler entièrement le PVC renforcé à la fibre de verre.


(°) Source: Inoutic energy savings calculation: (voir : http://www.inoutic.de/en/tips-on-window-purchase/savingenergy/energy-saving-calculator/energiesparrechner.html) Base du calcul : remplacement de 35 m² de fenêtres simple vitrage. Les résultats peuvent varier en fonction de la région et de la qualité du système de fenêtre PVC